Tous les articles par biblio

ET LE GAGNANT EST…

 

Les résultats du Prix 2021 des Lecteurs d’Antony ont été annoncés samedi 29 mai, au cours d’un café littéraire en visioconférence organisé par la médiathèque Anne Fontaine.
Le 1er prix est allé à Là où chantent les écrevisses, de Delia Owens.
Viennent ensuite :
Betty, de Tiffany Mc Daniel
Chavirer, de Lola Lafon
Les miracles du Bazar Namya, de Keigo Higashino
Impossible, d’Eric de Luca
Tuer le fils de Benoît Séverac
Les autres titres n’ont pas recueillis de voix.

MAI 2021

ROMANS ou RECITS

BESSORA — Les orphelins
BUSQUETS Milena — Gemma
CUMMINS Jeanine — American Dirt
FOTTORINO  Eric — Marina A
JOSSE Gaëlle — Ce matin là
LACLAVETINE J.M. — La vie des morts
LEVINSON  Iain — Un voisin trop discret
MANOOK Ian — L’oiseau bleu de Erzeroum
PERRIN Valérie — Trois
PERRIN Valérie — Changer l’eau des fleurs
PETERS Maria — La cheffe d’orchestre
RUFIN  J.C. — La princesse au petit moi

ROMANS POLICIERS ou ROMANS NOIRS

CANTALOUBE Thomas — Frakas
CRUSE SMITH M. — Dilemne en Sibérie
HORST John Lier — Le code de Katharina
INDRIDASON  Arnaldur — La pierre du remord
LEMAITRE Pierre — Le serpent majuscule
MAY Peter — Quarantaine
MC GUIRE Ian — Celui qui sait
MUSSO Valentin — Qu’à jamais j’oublie
POBI Robert — Serial bomber
TRUC Olivier — Les chiens de Pasvik

MARS 2021

ROMANS ou RECITS

AGUS Milena   –   Une saison douce
AUBENAS Florence    –  L’Inconnu de la Poste
DOMENACH L et H   –  Les murs blancs
GUENASSIA J-Michel   –  Les terres promises
HOWARD E. Jane    –  La saga des Cazalet – Tome 3 Confusion
KHADRA Yasmina  –    Pour l’amour d’Elena
DE VIGAN Delphine  –   Les enfants sont rois

ROMANS POLICIERS ou THRILLERS

 CONNELLY Michael   –  Séquences mortelles
QIU XIALONG   –   Un diner chez Min
JOHN MANDEL Emily – L’hôtel de verre

ESSAIS

 HORVILLEUR Delphine   –  Vivre avec nos morts
VAN RUYMBEKE  Renaud   –  Mémoires d’un juge indépendant

LA BIBLIOTHÈQUE RESTE OUVERTE

Contrairement à ce qui avait été indiqué dans un premier temps, les bibliothèques d’Ile-de-France restent ouvertes.
Nous continuons donc à fonctionner, dans le respect des consignes sanitaire, selon les horaires presque habituels. En effet, compte tenu du couvre-feu à 19h, la bibliothèque fermera ses portes à 18h 45 au plus tard.

LE LECTEUR DE CADAVRES

Paru en 2014, traduit de l’espagnol, ce pavé de plus de 750 pages, à la fois biographie, récit historique,  roman policier,  va vous tenir en haleine.

Inspiré d’un fait réel, ce récit nous entraine dans la Chine impériale du 13ème siècle.C’est l’histoire de Ci Song, jeune homme d’origine modeste qui perd ses parents, et doit fuir son village avec sa petite soeur malade. Il sera confronté à de nombreuses difficultés et de nombreux cadavres! D’abord fossoyeur, il sera accepté à la prestigieuse Académie Ming grâce à son formidable talent pour expliquer les causes d’un décès et il deviendra le premier médecin légiste de tous les temps.

Aventure, suspens, documentation, émotion, action, dépaysement, vous trouverez tout cela dans ce best-seller richement documenté et vous passerez un bon moment de lecture.

L’AMI

Habiter une maison isolée, se lever un matin, à l’heure où « l’aube point, les feuilles de chênes frémissent » ….. et, en ouvrant la porte, se trouver devant une scène de guerre, le jardin de vos amis et voisins, Guy et Chantal, envahi de voitures de gendarmerie et le GIGN qui se déploie ….

Dans la vie de Thierry et son épouse Elisabeth cet évènement est une déflagration. Pendant vingt-quatre heures ils resteront cloîtrés chez eux avant d’apprendre que leur ami Guy est un tueur en série de jeunes filles. Comment est-ce possible ? pourquoi n’ont-ils rien vu, rien compris ?

Partant de ce fait divers somme toute banal, les voisins, c’est bien connu, n’ont rien entendu, l’auteure va brosser un portrait d’homme qui nous tient en haleine jusqu’au bout. Plongé au cœur de cette barbarie, Thierry voit sa vie se craqueler. Pendant quatre ans il a partagé avec Guy sa passion des insectes, des plantes, du bricolage sans se douter de rien. Thierry est un ouvrier sans histoires. Il répare des machines à l’usine. Amoureux fou de sa femme, de son fils Marc parti au Vietnam, il n’a jamais su exprimer ses émotions, ses sentiments. Il devra tout remettre en cause pour trouver un chemin vers la résilience.

Tiffany Tavernier trace là,  d’une écriture sensible et poétique, un très beau portrait d’homme et son désarroi face à la trahison. Un roman captivant où se déploie tout son talent de scénariste.

Février 2021

ROMANS ou RÉCITS

Sophie ASTRABIE – La somme de nos vies
Laurent BENEGUI – Retour à Cuba
Louise ERDRICH – L’enfant de la prochaine aurore
Shane HADDAD – Toni tout court
Stéphanie HOCHET – Pacifique
Daisy JOHNSON – Soeurs
Camille KOUCHNER – La familia grande
Andreï MAKINE – L’ami arménien
Marie NDIAYE – La vengeance m’appartient
Judith PERRIGNON – Là où nous dansions
Maël RENOUARD – L’historiographe du royaume
Yasmina REZA – Serge
Sébastien SPITZER – La fièvre
Tiffany TAVERNIER – L’ Ami
Sandro VERONESI – Le colibri

ROMANS POLICIERS ou THRILLERS

Sandrine COLLETTE – Ces orages -là
Caryl FEREY – Lëd
Lisa GARDNER – Retrouve moi
Camilla LACKBERG – Des ailes d’argent
Hervé LE CORRE – Traverser la nuit
James PATTERSON – Diamants de sang
Ian RANKIN – Le chant des ténèbres
Dolores REDONDO – La face nord du cœur

Ce qu’il faut de nuit

Ce premier roman — prix Fémina des lycéens 2020 — est une histoire d’amour entre un père et ses fils, amour difficile et contrarié.
Le père  — qui est aussi le narrateur — travaille à la SNCF et milite au parti socialiste. Il a deux fils : Fus, passionné de foot, et Gilou, le petit frère scolairement brillant. Leur maman est morte au début de leur adolescence.

L’histoire se passe en Lorraine.  La trajectoire de la famille rejoint la trajectoire de cette région traversée de contradictions, déconsidérée et désindustrialisée mais qui se prend en mains
Le père pense avoir « tout bien fait » dans l’éducation de ses fils, surtout depuis le décès de la mère. Pour autant, les choses le dépassent et il est sidéré d’apprendre que Fus fréquente la jeunesse frontiste puis qu’il se trouve au cœur d’un événement tragique.

Un père peut-il être déçu par son enfant ? La vie peut-elle basculer à une minute près ? Il faudra de la nuit au père pour prendre conscience que, malgré tout, il ne pourra qu’aimer son fils.

La voix du père s’exprime avec le « parler lorrain », mais de façon épurée. C’est une langue de classe, sans surcharge ni caricature. L’auteur nous livre ici un premier  roman en clair-obscur, ultra sensible et bouleversant.

Miss Islande

Contrairement à ce que son titre semble annoncer, Miss Islande n’est pas un livre sur les concours de beauté, bien au contraire !
Nous sommes en Islande, dans les années soixante. Dans cette île  de feu et de glace, la très jolie Hekla, qui doit son prénom à un volcan, veut échapper au destin de ravissante « miss » que la société patriarcale voudrait lui imposer.
Ecrivaine et poétesse, elle quitte sa contrée natale pour prendre un chemin à contre-courant de celui auquel elle est prédestinée.

A travers Hekla, Jon John son ami homosexuel, et  Isey son amie embourbée dans la solitude des tâches ménagères et maternelles mais qui essaie de s’échapper, elle aussi par l’écriture secrète de son quotidien, l’auteure pose la question du droit à être soi-même, de l’ouverture à la différence, et de la liberté de faire ses propres choix. Racisme sexisme, homophobie, sont trois thèmes que le roman évoque avec pudeur.

L’une des beautés du roman d’Olafsdottir (auteure de « Rosa Candida ») est de dessiner  des portraits précis et délicats,  qui incarnent sans aucune lourdeur  les différents « possibles » d’une même aspiration.
L’Islande des années soixante est  aussi un personnage à part entière de ce roman. Elle nous est dessinée ici avec poésie dans une langue à la précision minérale.

RÉOUVERTURE DE LA BIBLIOTHÈQUE

La Bibliothèque pour Tous reprend ses horaires normaux à partir du mercredi 2 décembre jusqu’au vendredi 18 décembre inclu.
Elle sera exceptionnellement fermée pendant les vacances scolaires de Noël du fait que les jeudis 24 et 31 décembre sont des soirées de Réveillon.

Nous espérons reprendre un rythme normal d’activités à partir du lundi 4 janvier 2021.