Tous les articles par biblio

Le tour du monde du roi Zibeline

index

Lorsque Jean-Christophe Rufin entend parler, lors d’un voyage en Pologne, de Maurice Auguste Beniowski, il est tout de suite passionné par le destin de cet aventurier, exilé en Sibérie et qui vogua sur tous les océans  jusqu’à Madagascar dont il deviendra  roi. Cette histoire, qu’il porte en lui depuis de nombreuses années, il va nous la raconter en  imaginant une rencontre entre Benjamin Franklin, le fameux Beniowski et sa compagne, la belle Aphanasie, la fille du Gouverneur du Kamchatka. A tour de rôle, à la mode des Mille et Une Nuits, ils vont lui raconter leur parcours aux incroyables péripéties avant d’en venir au motif de leur visite.

Ce jeune noble, élevé en Hongrie, a eu un précepteur français qui lui a fait découvrir Voltaire, Diderot et Rousseau. Il a fait la guerre, a été prisonnier et a été déporté en Sibérie où il rencontrera sa femme. Il s’enfuira  avec elle  par le Japon, la Chine et enfin la France où le roi le chargera d’une mission qui le conduira à Madagascar.

A travers ce roman historique qui est aussi une belle histoire d’amour, Rufin nous propose un témoignage sur une époque où l’on parcourait le monde en bateaux à voile et où les civilisations se découvraient avec curiosité, un monde où l’esprit de conquête n’était pas encore omniprésent. Auguste est un personnage attachant, plein d’énergie mais aussi de fraternité. Il nous invite à porter un regard différent sur le monde et ceux qui le gouvernent.

Ce personnage est tombé dans l’oubli mais son souvenir demeure très vivant. La Hongrie, la Pologne et la Slovaquie se disputent Beniowski au point de lui faire dresser des monuments à sa gloire à Madagascar où des rues portent encore son nom.

Je vous invite à embarquer avec lui pour un voyage qui vous réservera bien des surprises.

valet de pique

Andrew J. Rush est un auteur de romans policiers à succès qui publie aussi, sous le pseudonyme de « Valet de pique », des romans extrêmement violents, voire pervers. Personne, à part son éditeur, ne connaît l’identité du Valet de pique.
Jusqu’au jour où  Andrew  est accusé par une de ses voisines, une vieille femme un peu folle, d’avoir plagié ses romans à elle. Jusqu’au jour où la fille d’Andrew tombe par hasard sur un roman signé du Valet de pique, dans lequel elle reconnaît un épisode traumatisant de sa propre enfance.
Dès lors, son secret est menacé, ainsi que l’équilibre instable qu’il avait réussi à construire autour de sa double identité. Petit à petit, la personnalité inquiétante du Valet de pique tente de prendre le pouvoir sur Andrew Rush.

Sous l’apparence d’un divertissement qui démarre de façon légère, comme une parodie de thriller,  Joyce Carol Oates installe tout doucement un climat étrange, à la façon d’Edgar Poe. Avec beaucoup de subtilité, elle nous entraîne dans le marécage comme dit son personnage principal, c’est-à-dire dans les méandres de l’âme humaine. Et on retrouve ici les thèmes de prédilection de celle qui figure régulièrement parmi les lauréats du prix Nobel   : le thème du double, de l’identité flottante, de la folie. Il s’y ajoute ici une réflexion sous-jacente sur la création littéraire et sur le métier d’écrivain dont on découvre, justement, la face cachée assez peu reluisante.

C’est brillantissime, c’est drôle, surtout quand on sait que JC Oates publie, elle aussi, des romans policiers sous différents pseudonymes. Un vrai régal !

Avril 2017

ROMANS

ABDULRAB SARORI Habib  – La fille de Souslov

 CHAMI Yasmine  – Mourir est un enchantement

 GOETZ Adrien  – Villa Kérylos

 Mc EWAN Ian   – Dans une coque de noix

 ONO-DIT-BIOT Christophe  – Croire au merveilleux

 RUFIN Jean-Christophe  – Le tour du monde du roi Zibeline

 UTHAUG Maren  – La petite fille et le monde secret


ROMANS POLICIERS   

ADLER-OLSEN Jussi  – Selfies

 CAYRE Hannelore  – La Daronne

 COLLETTE Sandrine  – Les larmes noires sur la terre

 HAWKING Paula  – La fille du train

HILLENBRAND Tom  – Droneland

 INDRIDASON Arnaldur  – L a femme en vert

KERR Philip – Trilogie berlinoise

 MACKINTOSH Clare   – Te laisser partir

MARTIN Lee  – Cet été-là

 NIEL Colin  – Seules les bêtes

VARGAS Fred – Quand sort la recluse

DOCUMENTS

BONA Dominique  – Colette et les siennes

 FILIU Jean-Pierre  – Le miroir de Damas

 

 

CAFÉ LITTÉRAIRE SPÉCIAL POLARS

polars

Vous aimez les romans policiers ?
Rejoignez-nous pour notre  café littéraire spécial polars, lundi 22 mai à 14 heures. Nous vous présenterons des polars nordiques, britanniques, sociologiques, des polars pour la jeunesse, etc. — il y en aura pour tous les goûts.
Entrée libre, à vos risques et périls !

BRADERIE D’ÉTÉ

Comme tous les ans, la bibliothèque organise une braderie de livres vendus à des prix imbattables : de 0,50 à 2 €. Elle aura lieu cette année le mercredi 7 juin 2017 de 14h à 19h, le jeudi 8 et le vendredi 9 de 10h à 19h.

Le Prix Livrentête 2017 à l’école La Fontaine

C’est avec beaucoup de fierté que 180 élèves de primaire et 128 élèves de maternelle de l’école La Fontaine ont voté pour le Prix Livrentête, organisé comme chaque année par notre bibliothèque et par le réseau national des Bibliothèques pour Tous.

La qualité des livres sélectionnés et la proximité avec les élections présidentielles a motivé les enfants à faire « comme les grands ». Les parents ont, eux aussi, beaucoup apprécié l’originalité de cette activité pour laquelle les enseignants avaient fait, en amont, un énorme travail de recherche et d’accompagnement pédagogique.
Grâce à une excellente coordination entre tous, le succès du Prix Livrentête s’amplifie d’année en année à Antony.

Ont donc été élus par les enfants  :

  • Oups, de S. Moore et R. Ayto (catégorie Albums)
  • Le ciel d’Homère, de A. de Lestrade et J. Canepa (catégorie Premières lectures)
  • Amanda et les amis imaginaires de A.-F. Harrold et E. Gravett (Catégorie Romans enfants)

Les élèves attendent maintenant avec impatience les résultats du vote au niveau national. Ils seront connu début juin, lors de l’assemblée générale de l’Union nationale des Bibliothèques pour Tous.

MARS 2017

ROMANS

 

BURTON Jessie  – Les filles au lion

KALFON Stéphanie  – Les parapluies d’Erik Satie

MENEGAUX Mathieu  – Je me suis tue

MURAKAMI Haruki   – Des hommes sans femmes

OATES Joyce Carol   – Valet de pique

SEPULVEDA Luis  – La fin de l’histoire

SEKSIK Laurent  – Romain Gary s’en va en guerre

SHALEV Zeruya  – Douleur

VIGUIER Frédéric   – Aveu de faiblesses

DOCUMENTS

MATAR Hisham  – La terre qui les sépare

IAROSLAVSKAÏA-MARKON E.  – Révoltée

TESSON Sylvain  – Sur les chemins noirs

ROMANS POLICIERS

DEL ARBOL Victor   – La veille de presque tout

GREB Camilla  – Un cri sous la glace

INDRIDASON Arnaldur  – Dans l’ombre

LE CORRE Hervé  – Prendre les loups pour des chiens

MAY Peter  – L’île des chasseurs d’oiseaux

La ballade de l’enfant gris

 Electre_978-2-86374-444-4_9782863744444

L’auteur, Baptiste BEAULIEU, est un jeune médecin généraliste qui signe avec La ballade de l’enfant gris  son troisième roman.

C’est l’histoire de Jo’, jeune interne en pédiatrie et de No’, un enfant de 7 ans atteint d’une maladie incurable. C’est aussi l’histoire de la maman, Maria, qui ne fait que de brèves apparitions à l’hôpital. Pourquoi ? Pour essayer de le découvrir, Jo part à sa recherche à Rome, puis à Jérusalem, sans se douter que ce périple va l’emmener sur les traces de sa propre vie.

Le sujet est grave mais ce livre n’est pas pessimiste. B. Beaulieu nous conte cette histoire émouvante avec beaucoup d’humanité, de délicatesse et d’humour. Les personnages sont attachants. Le récit, empreint de réalisme, est aussi plein de poésie. Il nous fait également réfléchir sur le jugement que l’on porte sur les autres car on ne connaît pas forcément ceux qui nous entourent et qui ont peut-être une part d’ombre en eux.

A découvrir absolument.

La Sonate à Bridgetower

index

La Sonate à Kreutzer de Beethoven a-t-elle vraiment été dédiée au célèbre violoniste français Rodolphe Kreutzer ? Emmanuel Dongala, dont le dernier livre « Photo de groupe au bord du fleuve »  (élu meilleur roman français 2010 par la rédaction de LIRE) avait connu un succès mérité, découvre que cette sonate avait en réalité été écrite pour un jeune musicien aujourd’hui oublié qui s’appelait George Bridgetower, un mulâtre de père africain et de mère polonaise et c’est cette histoire peu commune qu’il nous invite à découvrir.

George Bridgetower a 9 ans lorsqu’il donne avec succès son premier concert à Paris, au Concert Spirituel aux Tuileries. Son père, Frederick de Augustus de Bridgetower, flamboyant personnage, est prêt à tout pour que son fils triomphe à l’instar du jeune Mozart. Arrivés dans la capitale en avril 1789 ils la quitteront après la prise de la Bastille pour se réfugier à Londres. Après maintes péripéties le talent de George sera reconnu et le Prince de Galles prendra le jeune violoniste sous sa protection après avoir fait expulser son père pour son inconduite et ses prises de position en faveur des droits des Noirs. A l’âge de 24 ans, en pleine possession de son talent, George ira revoir sa mère à Dresde et de là il gagnera Vienne où il rencontrera Beethoven qui composera pour lui sa fameuse « Sonata mulattica ».

 Emmanuel Dongala nous plonge avec ce récit dans le monde des Lumières car George va côtoyer des musiciens renommés comme Haydn et Haëndel  mais aussi Condorcet, Lavoisier sans parler du Chevalier de Saint George, d’Alexandre Dumas, de Jefferson ou Olympe de Gouge et Théroigne de Méricourt. Une fresque historique pleine d’érudition, une belle aventure où se mêlent musique, révolte et découvertes scientifiques. Un bonheur de lecture.

JANVIER 2017

ROMANS

 

 ALCOBA Laura  –       La danse de l’araignée

 ATKINSON Kate  –  L’homme est un dieu en ruine

 BEAULIEU Baptiste   –  La ballade de l’enfant gris

 DECOIN Didier   –  Le bureau des Jardins et des Etangs

 FINKEL Irving    –  Au paradis des manuscrits refusés

 FLAGG Fanny   –  Nous irons tous au paradis

 DONGALA Emmanuel   –  La sonate à Bridgetower  

 PENNAC  Daniel   –  Le cas Malaussène   (I) Ils m’ont menti

 ROLIN Olivier   –  Baïkal-Amour

 QUIGNARD Pascal   –  Les larmes

 SWIFT Graham  –  Le dimanche des mères

 VIEL Tanguy  –  Article 353 du code pénal

 ROMANS POLICIERS  

 ELLORY R.J.   –  Un cœur sombre

BEATON  M.C.  –  Agatha Raisin, la quiche fatale – tome1

 Mc CALL SMITH   –  Les vacances de Mma Ramotswe